la-Californie-tente-de-reguler-lecnonmie-des-plateformes

La Californie tente de réguler l’« économie des plates-formes »

Depuis le 1er janvier, les chauffeurs d’Uber et autres contractuels du numérique doivent être considérés comme des employés et non des travailleurs indépendants. La nouvelle loi est attaquée en justice par les plates-formes.

Employés ? Travailleurs indépendants ? A l’automne 2019, la Californie croyait avoir tranché le débat sur la « gig economy », l’économie à la demande, en adoptant une loi imposant aux entreprises d’octroyer à leurs contractuels des avantages comparables à ceux des salariés : congé maladie, salaire minimum, assurance chômage, d’invalidité. C’était la première tentative, à l’échelle d’un Etat de cette importance pour freiner « l’ubérisation » du travail et la multiplication des emplois précaires.

Lire l’article complet

Crédit photo : LUCY NICHOLSON / REUTERS

Comments are closed.